[Concours d’écriture] Prenez la parole!

Aujourd’hui sur le blog, je voudrais vous parler d’un concours d’écriture que je trouve vraiment intéressant : il s’agit de celui d’Edilivre « Prenez la parole! » et qui met en avant la communauté LGBTQ. Pour ceux qui ne connaissent pas ce sigle, il veut dire Lesbien Gay Bi Transgender Queer. Il désigne la communauté homosexuelle, transgenre et beaucoup d’autres terme souvent méconnus qui se rapporte à la sexualité et l’identité d’une personne.

Ce concours est en partenariat avec l’association « Le refuge » et va mettre en avant cette communauté autour d’écrits que vous-même pourrait partager.

Pour ceux qui ne connaissent pas Le Refuge, il s’agit d’une association française qui loge les jeunes victimes d’homophobie, transphobie surtout dans le cadre familial. Pour ceux qui veulent plus d’informations, je vous renvoie vers leur site internet.

Edilivre organise, pour la deuxième année déjà, avec cette association un concours d’écriture qui justement permet aux gens concernés de près ou de loin aux sujets LGBTQ d’écrire sur le sujet. Si vous aimez écrire et que vous vous sentez concerné par ces sujets là, n’hésitez pas à participer à ce concours, vous avez jusqu’au 5 juillet.  Pour toutes les autres conditions, je vous invite à aller découvrir l’article d’Edilivre directement en cliquant sur l’image ci-dessous.

728x90

Ce n’est pas le premier concours d’Edilivre que je met en avant, mais celui-ci est plus particulier que le premier que je vous avez présenté. Le temps pour rédiger votre nouvelle est certes plus long que le premier dont je vous avez parlé,  mais le sujet est plus spécifique. Vous avez juste un thème et à vous d’écrire dessus, il peut s’agir de témoignage, de fiction, ou bien d’autres style, votre imagination est votre seule limite. Bien sur vous pouvez écrire sur ce sujet sans que vous même ne fassiez parti de cette communauté, le principal de se sentir concerné et d’écrire quelque chose dont vous seriez fiers.

N’hésitez pas à me dire si vous allez participer à ce concours ! Et pourquoi pas en discuter ensemble.

Et bien sur bonne chance dans l’écriture de votre nouvelle !

Publicités

[Chronique] Celui qui ne savait pas pleurer de Lucie Garcia

xcover-1775Titre : Celui qui ne savais pas pleurer

Auteur : Lucie Garcia

Synopsis : Marcus n’est plus ce jeune garçon plein d’imagination et passionné d’aventures. Il n’est plus ce shérif, fan de séries d’arts martiaux et de barres chocolatées ; il est devenu adulte, avec tout ce qui va avec. Une vie sans remous, grignotée par les habitudes… Jusqu’au jour où le décès de sa mère fait remonter des lettres cachées. Qui est cet homme qui lui a écrit, sans qu’il le sache, toutes ces années ? Pourquoi sa mère lui a-t-elle caché son existence ? De quoi Marcus se souvient-il vraiment ? De l’Auvergne aux montagnes de l’Himalaya, de rencontres de personnages fantasques aux souvenirs enfouis, Marcus va petit à petit renouer avec son passé et découvrir bien plus. L’aventure ne se cache pas seulement dans la découverte du lointain, de l’exotique ; elle est souvent bien plus proche que ce que l’on pense…

 

Avis :

Merci beaucoup à Lucie Garcia de m’avoir fait découvrir son ouvrage ! 

J’ai commencé à lire ce livre juste en ayant vu la couverture et le titre, je ne savais donc pas du tout de quoi l’ouvrage parlait mais cela ne m’a pas empêcher d’adorer ma lecture, au contraire ! Je vais donc essayer de vous donner mon avis sans trop parler de l’histoire pour que vous aussi vous la découvriez par vous même !

Nous suivons donc l’histoire de Marcus à une période très difficile de sa vie : la mort de sa mère. Cet évènement va engendrer un long voyage pour Marcus, pour qu’il puisse découvrir les secrets que sa mère ne lui a pas révélé mais aussi pour qu’il puisse se retrouver lui-même et se reconstruire.

Marcus est un personnage très intéressant et attachant, nous le découvrons au tout début de l’histoire sous deux facettes : lorsqu’il est enfant et lorsqu’il est adulte. Je trouve que cela rajoute beaucoup au livre de voir la différence entre ces rêves d’enfant et la réalité qu’il a lorsqu’il est adulte. Il paraît vraiment réel et tout ce qu’il vit nous touche beaucoup. Toutes les émotions qu’ils dégagent sont très fortes et nous les ressentons comme si c’était les nôtres. Ce voyage et cette recherche est donc important pour lui et nous comprenons directement que ce n’est pas juste pour découvrir les secrets de sa famille.

Je ne suis d’ordinaire pas très fan de roman d’enquête mais ici, cela est différent. Nous n’avons pas qu’une simple enquête nous avons un vrai voyage que l’autrice décrit de manière à ce que nous visualisions nous-même chaque élément de chaque endroit que Marcus visite. J’ai découvert, à travers ce personnage, la beauté du Népal et de ses habitants. La découverte de ce pays nous fait aussi découvrir une autre culture et l’autrice a su amener de façon naturelle des détails culturelles sur le Népal sans que cela nuise à l’histoire principale.

Les personnages qu’il rencontre sont tous plus adorables les uns que les autres et nous voyons très bien à quel point ils sont importants pour Marcus et sa recherche de vérité. Chacun a un rôle, plus ou moins important, qui fait à la fois avancer l’histoire mais aussi qui permet à Marcus de se remettre en question. Nous nous attachons très vite à toutes ces personnes qui nous font découvrir une culture si différente de la nôtre.

Ce qui m’a vraiment fait aimer autant ce livre, c’est toutes les thématiques qui sont mises en avant : malgré le fait qu’elles soient assez noirs par moments, l’autrice a su faire en sorte que son livre reste tout de même très agréable à lire et que cela ne nous empêche pas de passer un très bon moment, de sourire parfois, d’être triste, de rire. Ce livre regorge d’émotions ! 

Le dénouement m’a vraiment surprise, j’avais quelques soupçons mais je ne m’attendais pas du tout à ces révélations. Elles sont vraiment très bien amenées, de manière à ce que le lecteur soit sur la bonne voie sans pour autant tout comprendre et tout savoir à l’avance. Même lorsque les révélations sont faites, l’autrice garde une part de mystère qui sert à faire une fin qui n’est pas trop brutale et qui est selon moi très philosophique et très belle. 

Je remercie encore une fois l’autrice qui m’a permis de découvrir ce magnifique ouvrage et j’attend avec impatience de lire une autre œuvre d’elle ! 

 

 

Si vous voulez avoir ce magnifique livre, rendez-vous ici !

[Chronique] L’homme à l’amer d’Olivier Guérard

cover-1477

Titre : L’homme à l’amer

Auteur : Olivier Guérard

Synopsis : « Que faisait cette femme sur le bateau ? »

Sébastien est un courtier reconnu de la place boursière parisienne. Malgré une vie d’opulence et de plaisirs, il sombre dans un désenchantement amer. Il décide de se lancer dans un périple maritime, seul à bord de son voilier, jusqu’au jour où une étrange passagère fait irruption. Charmé par cette mystérieuse et séduisante personne dont il ne sait rien, Sébastien est entraîné dans un tourbillon de bonheur et de volupté en contradiction totale avec son univers froid et pragmatique. Deux mondes opposés s’affrontent, révélant de nouveaux espoirs pour ce trader blasé.

L’homme à l’amer est le second roman d’Olivier Guérard. L’auteur nous emporte dans un surprenant voyage. Parfois caustique, souvent tendre, cet ouvrage nous invite à repenser notre vision de la société, de l’amour, de la vie.

 

Avis :

Merci à Olivier Guérard de m’avoir permise de découvrir son livre. 

Ce roman a été une très belle découverte ! Je ne pense pas que je me serai tournée de moi-même vers ce livre et j’avoue que je serai passée à côté d’un livre passionnant.

Un homme à l’amer est un livre qui mène à la réflexion et à la remise en cause de la vie que nous menons. Ici, tout est remis en question : le système, l’argent, le bonheur, la découverte de soi et j’en passe. C’est avec le personnage de Sébastien que nous allons commencer l’histoire.

Nous suivons donc Sébastien, un trader qui a une vie tournant autour de l’argent et du gain d’argent. Lorsque nous commençons à le suivre, Sébastien remet justement toute sa vie en question, tout le début du livre se concentre sur son point de vue, ou plutôt le changement de son point de vue. Il explique très précisément ce qu’il l’a amené à détester sa vie. Même si cela peut paraître un peu long au début, je pense que toutes ces informations sont nécessaires pour comprendre le reste du livre et ce que l’auteur essaye de nous apporter dans son récit.

On se retrouve alors en mer, à suivre tout le périple de Sébastien pour s’évader de son ancien univers où l’argent est roi. Ce sont les pensées de l’ancien trader qui sont vraiment mises en avant ainsi que l’évolution de sa pensée. Il vit des moments uniques en mer et cela nous donne envie nous aussi de partir à l’aventure. Ce qui va vraiment bouleverser Sébastien est surtout l’arrivée de Juliette sur son bateau, un personnage atypique qui va pousser Sébastien en dehors de sa zone de confort et qui donc va bousculer tout ce qu’il croyait savoir.

Ce qui m’a un peu gêné dans le récit est surtout le côté trop moralisateur de Juliette. Je comprend pourquoi l’auteur en a fait un personnage qui juge beaucoup le monde d’aujourd’hui, c’est l’essence même du personnage, mais je trouve que cela est un peu trop. J’avais plus l’impression qu’elle dénigrait tout le monde au lieu de vraiment aider Sébastien dans sa quête de bonheur et de changement. Malgré ça, j’avoue que son personnage est très bien construit, elle est mystérieuse, attachante, on passe une grande partie du roman à essayer de la cerner et c’est justement lorsque l’on pense avoir compris que d’autres éléments sont amenés à nous pour nous déstabiliser.

La fin est vraiment très bien écrite, même si j’avais deviner dés le début la plus grosse « révélation », la façon dont l’auteur l’apporte est plus révélateur pour Sébastien que pour nous. C’est je pense ce que j’ai le plus aimé, la façon dont le personnage évolue. Au fur et à mesure de l’histoire, on découvre en même temps que lui sa pensée et les révélations qu’il se fait à lui-même tout au long de son périple.

J’ai vraiment apprécié ce livre, il est très poétique et une fois dedans, on réfléchit avec Sébastien ; on a vraiment l’impression de vivre toute cette aventure avec lui. On comprend chacune de ses émotions, de ses pensées et on en vient nous aussi à juger le monde dans lequel nous vivons. Le point de vue du personnage est en réalité une ouverture à réfléchir par nous même à notre propre vie. 

Je recommande vraiment ce livre à tout ceux qui aime avoir une vraie réflexion sur la vie !

Si vous voulez lire ce livre, vous pouvez le retrouver sur le site d’Amazon !

 

Focus sur : Liberi, un site pour les auteurs autoédités et leurs lecteurs

Bonjour à tous, depuis quelque temps j’ai très envie de vous faire une nouvelle catégorie d’article qui s’appellera « Focus sur ». Il s’agira d’article sous forme d’interview ou de mon ressenti après avoir découvert un site, une plateforme, ou tout autre chose dont j’ai envie de vous parler.

liberi

Pour ce premier article j’ai donc décidé de vous parler de Liberi, une plateforme faite pour les auteurs auto-édités et leurs lecteurs. J’ai donc contacté Tristan qui a eu la gentillesse de répondre aux quelques questions que je lui ai posé. Je vais, pour cette première édition, vous mettre son interview complète ainsi qu’un court avis personnel sur Liberi.

Je vous laisse donc dans un premier temps découvrir les réponses de Tristan :

 

  • Combien de personnes êtes-vous sur ce projet et quels sont vos rôles ?

L’équipe est actuellement composée de deux personnes : votre serviteur qui s’occupe de toute la partie relations externes, de la rédaction d’articles pour alimenter notre blog et de la mise au point de nouveaux concepts. Arthur, notre webmaster talentueux, s’occupe de concrétiser les idées sur le site et de le rendre toujours plus esthétique et fonctionnel.

 

  • Vous mettez vraiment en avant les auteurs indépendants y a-t-il dans votre équipe des auteurs autoédité ?

Moi ! C’est d’ailleurs ce qui a déclenché la création de Liberi. J’écris de la Fantasy « vieille école », celle avec des épées, de la magie et des créatures extraordinaires à la Tolkien. Avant de me lancer dans l’écriture, j’ai créé un jeu de rôle et un univers très détaillé dont je m’inspire pour mes romans

 

  • Parlez-moi un peu plus de Liberi et de ce qu’est exactement cette plateforme ? Quel(s) est/sont le (les) but(s) de Liberi ?

Liberi s’adresse aux auteurs indépendants (autoédités) et à tous les lecteurs en recherche de livres.

Si vous êtes un auteur, vous pourrez avoir une visibilité, même si vous venez de sortir votre premier roman. Il suffit qu’un lecteur recherche un livre avec des paramètres qui correspondent au vôtre et vous apparaitrez à ses yeux. Chaque livre est classé suivant les catégories suivantes : type de livre (roman, conte, nouvelle…), genre (romance, fantasy, polar…), public visé (adultes, jeunesse…), engagement (livre unique, saga…), protagonistes de l’histoire, époque(s), lieu(x), évènements clefs, rythme (descriptif, rythmé…), type de narration, niveau de vocabulaire, fond (distrayant, intellectuel…). Lorsqu’il référence son livre, l’auteur choisit lui-même quoi mettre dans chaque catégorie. Le système est libre, permettant de classer n’importe quel type de livre.

Si vous êtes un lecteur, Liberi vous permettra de trouver les livres qui vous correspondent. Grâce à notre système de recherche très affuté, vous pouvez être certain de trouver non pas chaussure à votre pied, mais plutôt ebooks à votre liseuse (ou livre papier) ! Vous pourrez par exemple trouver un polar se déroulant au moyen âge et se situant en France en quelques clics, si le livre existe, bien entendu !

Ensuite, d’un point de vue plus généraliste, nous souhaitons promouvoir les auteurs indépendants ; développer l’échange entre les auteurs et les lecteurs (il y a déjà des fonctions prévues pour cela sur le site) ; devenir une base de référence sur l’autoédition (guide gratuit pour les auteurs, annuaire de l’autoédition, liste des évènements liés à l’autoédition, etc).

 

  • Comment avez-vous eu l’idée de créer cette plateforme ?

Malgré des retours positifs de la part de tous les chroniqueurs qui les lisaient, mes romans autoédités n’étaient pas visibles sur les plateformes de vente habituelles. Pas ou peu de ventes, mes livres ne rencontraient tout simplement pas leur lectorat. C’est à ce moment-là que j’ai pensé à créer une plateforme où un lecteur pourrait trouver les livres qu’il a envie de lire sans être pollué par les mises en avant, car le système est ainsi fait : plus un livre se vend, plus il est visible, souvent au détriment d’autres choix plus pertinents.

 

  • Qu’est-ce qui vous a donné envie de mener ce projet jusqu’au bout et de mettre autant en avant les auteurs autoédités ?

J’étais persuadé (et je le suis encore !) qu’il manquait quelque chose au monde de la distribution de livres. Il était grand temps de dépoussiérer cette vieille échoppe et de la rendre plus efficace et plus juste.

Les livres autoédités sont aujourd’hui noyés dans l’océan littéraire sur les plateformes de ventes. Et pourtant, un livre issu d’un auteur indépendant est la garantie de lecture d’une œuvre authentique, sans filtre ni modération. L’autoédition est aujourd’hui accessible à tous et c’est une manne d’imaginations fertiles et de découvertes étonnantes pour les lecteurs. Nous voulons promouvoir cette nouvelle littérature « brute » au sens noble du terme.

 

  • Combien de temps cela vous a pris entre l’idée de créer Liberi et sa mise en ligne ? Cela a-t-il été facile de mener à bien ce projet ?

J’ai contacté Arthur, le webmaster du site Simplement.pro car je suis utilisateur de cette plateforme et également un grand fan (tant d’un point de vue des fonctionnalités offertes que de son esthétisme), et il a répondu favorablement à mon appel. Simplement Pro se destine aux auteurs et aux chroniqueurs, Liberi vise les auteurs et leurs lecteurs, c’était une suite logique en somme !

 

  • Quel est pour vous l’aspect le plus important de la plateforme ? Qu’est-ce qui vous plaît le plus sur la plateforme ?

Notre système de recherche de livre, unique au monde !  C’est vraiment notre fer de lance. Ensuite, je trouve le site intuitif et épuré (merci Arthur !) et je ne suis pas le seul : nous avons beaucoup de retours positifs. Concentrer le maximum d’informations sur l’autoédition est également un point important, même si cette partie en est à son début. Si notre annuaire de l’autoédition rencontre le succès, il sera beaucoup plus simple pour un auteur indépendant de savoir quoi faire pour produire et promouvoir ses œuvres : il aura accès aux coordonnées d’illustrateurs, de correcteurs, des salons à venir ou encore des librairies qui acceptent les autoédités. Au passage, je souhaiterais ajouter que chaque auteur ou lecteur peut apporter sa pierre à l’édifice : que cela soit au travers d’un article sur le blog, d’un renseignement dans l’annuaire de l’autoédition ou d’une simple participation sur le forum.

 

  • Quels sont vos projets futurs pour Liberi ? Comment souhaitez-vous développer Liberi ?

Nous sommes actuellement en phase de réglages ainsi que d’accroissement du nombre de livres référencés (nous invitons au passage tous les auteurs indépendants à venir référencer gratuitement leurs livres !). Lorsque notre catalogue sera assez fourni, nous communiquerons en direction des lecteurs afin qu’ils viennent tester notre système de recherche et ainsi trouver leurs futures lectures. Au fur et à mesure que Liberi prendra de l’ampleur, nous ajouterons des services à l’attention des auteurs et des lecteurs. Pas mal de surprises vous attendent !

 

  • Avez-vous d’autres projets de site autres que Liberi ? Et avez-vous d’autres projets pour mettre en avant les auteurs autoédités ?

Non, pas pour le moment. Liberi est déjà très chronophage et s’il se développe comme nous le souhaitons, beaucoup de nouvelles fonctionnalités sont encore à intégrer avant que la plateforme ne prenne sa vitesse de croisière. En clair, nous avons du pain sur la planche !

Au travers de Liberi, oui. La promotion de l’autoédition fait partie intégrante de notre crédo. Nous publions d’ailleurs régulièrement des publicités pour les auteurs indépendants sur notre page Facebook et notre compte Twitter.

pubauto2

  • Si vous ne deviez qualifier Liberi qu’avec deux mots lesquels cela serait ?

Lisez Libre !

 

 

Je remercie encore une fois Tristan d’avoir pris le temps de répondre à mes questions ! En ce qui concerne mon avis sur Liberi.fr, je dois dire que j’adore le concept. L’idée de faire une plateforme regroupant seulement les livres autoédités est top.

Je trouve le site très accessible et simple d’utilisation ce qui est un gros avantage. J’ai vraiment hâte de savoir comment le site va évoluer et se développer. Pour toutes les personnes qui aiment les livres d’auteurs indépendants, ou qui justement veulent en découvrir, Liberi est fait pour vous !

Ces choses que je fais de mon temps libre

ce que je fais quand je ne lis pas

 

Aujourd’hui sur le blog je voulais vous parler d’autre chose que de lecture. Et rien de mieux pour commencer que de vous parler de ces autres choses que je fais durant mon temps libre.

 

  • Regarder des séries

La première chose – et ce qui me prend le plus de temps – est tout simplement de regarder des séries. J’en regarde énormément que cela soit série télé ou animé japonais. Je vous ferrais un article très prochainement pour que vous en sachiez un peu plus sur toutes les séries que je regarde ou que je viens de finir.

Je regarde énormément de séries avec des genres différents, la plupart du temps sur Netflix ou alors je regarde ce qui passe en ce moment aux USA. Je marche surtout au coup de coeur pour les séries, je n’ai pas de genre préféré je préfère regarder le premier épisode et me faire mon avis après.

Pour les animés soit on me les conseille comme pour My Hero Academia (j’en ai d’ailleurs fait un article) soit ce sont des mangas que j’ai pu lire et qui sont sorti en animé.

J’adore vraiment regarder des séries que ce soit seule ou à plusieurs mais j’avoue que cela prend énormément de temps, surtout lorsque l’on doit rattraper plusieurs saisons pour se remettre à jour…

 

  • Ecrire

Ecrire est quelque chose qui me tient à cœur (comme je vous l’ai dit dans cet article) et il m’arrive de temps en temps de prendre vraiment le temps de mettre ce que je pense à l’écrit. Je ne prends pas réellement de temps régulièrement pour l’écrire, la plupart du temps c’est une inspiration qui vient d’un coup et j’arrête ce que j’étais en train de faire pour écrire.

 

  • Des travaux manuels/artistiques

J’adore créer des choses et faire des choses par moi-même. C’est pour ça que tout ce qui est manuel et artistique prend une grande place dans ma vie.

Si je dois ne vous en citer que quelques-uns, je dirai bien sur la calligraphie que je fais en général sur un coup de tête ou quand je me retrouve avec du papier et un stylo avec du temps devant moi. Je ne le fais pas régulièrement mais lorsque je m’y mets cela prend énormément de temps car je ne peux plus m’arrêter tant que je ne suis pas satisfaite de ce que j’ai fait.

Mais aussi je peux citer le tricot, que j’ai commencé il n’y a pas si longtemps que ça. Je ne l’avais commencé à la base que pour mon travail et pouvoir faire une activité manuelle mais j’ai vraiment aimé en faire et je continue maintenant à faire des choses au tricot.

Bien sur, ce qui me prend le plus de temps dans les travaux manuels est l’apprentissage. C’est surtout pouvoir me rendre compte que je peux m’améliorer et créer des choses qui me tiennent à cœur que j’aime faire.

 

  • Jouer aux jeux vidéos

Ce point-là j’avoue que cela m’arrive beaucoup plus rarement que les autres choses. Je joue surtout par période. Je peux jouer pendant 1 semaine au même jeu et puis ne plus y jouer le reste du mois. C’est vraiment sur un coup de tête que je m’y met jusqu’à ce que je me lasse. La plupart du temps je joue sur DS, sur Switch ou sur PC, les autres consoles m’attire beaucoup moins.

J’aime surtout jouer à des jeux qui font réfléchir ou qui ont une vraie histoire. S’il faut tirer, combattre trop souvent, ce n’est vraiment pas pour moi. Si je dois citer certains jeux que j’ai beaucoup aimé je dirai Rime, Dragon Quest ou même les Professeur Layton.

 

  • Bullet journal

Je passe aussi un certain temps sur le bullet journal que cela soit quotidiennement pour remplir les tâches que je dois faire le lendemain ou bien en fin de mois où je passe un peux plus de temps dessus pour préparer le mois suivant. Le temps varie selon l’organisation que je veux avoir pour les jours qui suivant.

Je vous en parlerai plus en détail dans un autre article mais ce qui me prend vraiment du temps et que j’aime beaucoup faire c’est mettre au point une organisation qui me corresponde à 100%, ce qui n’est pas forcément facile !

 

 

Et voilà je vous ai présenté les activités que je fais la plupart du temps quand je ne lis pas et que j’ai du temps devant moi. Bien sur je peux faire d’autres choses mais cela dépend des circonstances ou de mes envies du moment !

 

Et toi que fais tu de ton temps libre ?

[Chronique] Voyage au pays de l’envie de Frédéric Marcou

267-voyage-au-pays-de-lenvie_th

Titre : Voyage au pays de l’envie

Auteur : Frédéric Marcou

Synopsis : Ce livre est un recueil de cinq nouvelles fantastiques teintées de science-fiction. Il se veut ancré dans la réalité tout en laissant une large place à l’imagination et à l’imaginaire. Destiné à un large public, il sera certainement plus particulièrement apprécié des adolescents.

 

 

Avis :

Tout d’abord merci à l’auteur de m’avoir envoyé son ouvrage sur simplement.pro.

Il est difficile pour moi de vous dire si j’ai aimé ou pas ma lecture car après avoir fini ce recueil je reste très mitigé sur les différentes nouvelles que j’ai lu.

Ce recueil est composé de 5 nouvelles qui sont très courtes puisque le livre ne fait qu’une quarantaine de pages. Moi qui aime beaucoup lire des nouvelles car le format fait que le rythme est rapide, les éléments ont chacun un sens et fait avancé l’histoire, ici j’ai trouvé que cela était en défaveur de l’ouvrage. Les histoires étant extrêmement courtes, nous n’avons pas le temps de bien cerner les personnages ni même de bien comprendre l’univers dans lequel il évolue. Nous ne faisons qu’essayer d’imaginer les différentes scènes sans trop savoir si c’est dans cette direction que l’auteur a voulu nous emmener. Bien sur cela n’est que mon avis et je comprend totalement que d’autres lecteurs, qui justement préfèrent faire marcher leur imagination au maximum lors d’une lecture, aiment beaucoup ces nouvelles.

Je pense tout simplement que je ne suis pas le meilleur public pour ce genre de nouvelles qui fait vraiment travailler l’imagination du lecteur. Néanmoins j’ai quand même trouvé des points positifs à cet ouvrage.

J’ai trouvé que la plume de l’auteur était très fluide et donnait vraiment envie de découvrir la suite de l’histoire. Dans un roman qui aurai été plus long, cela m’aurai vraiment captivé, je n’aurai surement pas lâcher l’ouvrage. J’ai très envie maintenant de livre des œuvres plus long de cet auteur et découvrir des histoires plus complètes et avec plus de matière.

Les nouvelles traitant majoritairement de la mort ou quelque chose s’y rapportant (la réincarnation par exemple) cela pourrait être très noir et un peu glauque mais au contraire avec son style d’écriture, cela ne parait pas si morbide que cela. Nous comprenons où veut en venir l’auteur mais nous ne sommes pas rebutés par la mort qui arrive au fur et à mesure. Cela ne nous surprend pas mais la finalité est toujours très bien amenée.

J’avoue quelque fois avoir du relire certains passages pour comprendre vraiment ce que l’auteur voulais dire mais je n’ai pas trouvé ça trop dérangeant puisque le récit était assez court et que les sujets restait tout de même intéressant.

Si je dois faire un bilan de ma lecture, je dirai que j’ai aimé le style de l’auteur mais que le format beaucoup trop court ne m’a pas permis d’apprécier à sa juste valeur chaque nouvelle. J’avais toujours envie d’en savoir plus, d’avoir plus d’informations et de rester un peu plus longtemps dans chaque récit.

Mais pour ceux qui aime les lectures rapides avec quand même une part d’imagination, ce recueil est fait pour vous et je vous le recommande !

 

 

Si vous souhaitez vous le procurer :

  • le format epub, ici (Fnac)
  • le format mobi, ici (Amazon)

[Chronique] A comme Aujourd’hui de David Levithan

a-comme-aujourd-hui-612913-264-432

Titre : A comme Aujourd’hui

Auteur : David Levithan

Synopsis : Chaque matin, A se réveille dans un corps différent, dans une nouvelle vie, et ne dispose d’aucun moyen de savoir qui sera son hôte. Une seule chose est sûre : il n’empruntera cette identité que le temps d’une journée. Aussi incroyable que cela puisse paraître, A a accepté cet état de fait, et a même établi plusieurs règles qui régissent son existence : ne pas s’attacher, ne pas se faire remarquer, ne jamais s’immiscer dans la vie de l’autre. Jusqu’à ce qu’il se réveille dans le corps de Justin, 16 ans, et qu’il fasse la connaissance de Rhiannon, sa petite amie. Dès lors, il n’est plus question de subir : il tente par tous les moyens de la revoir, quitte à bouleverser la vie de ses hôtes. Car A a enfin croisé quelqu’un avec qui il veut être jour après jour…

 

Avis :

Cela faisait très longtemps que j’entendais parler de ce livre, presque toujours comme un livre exceptionnel et très inspirant. J’ai donc voulu le découvrir par moi-même et quelle lecture ! Ce livre m’a vraiment bluffé, et de bien des manières. J’avais déjà lu des livres de cet auteur et je connaissais déjà sa plume et ce qu’il mettait en avant dans ses œuvres, je savais donc que je n’allais pas être déçu mais je ne m’attendais pas à ce que ce livre soit aussi fort.

A comme Aujourd’hui est un livre ayant une thématique très particulière, hors du commun. C’est l’histoire de A qui est un être humain n’ayant pas de corps à proprement parlé. Chaque jour, il change de corps, pouvant donc se réveiller un jour dans le corps d’une jeune fille et un autre jour dans le corps d’un garçon. Lorsque nous allons commencer à suivre A, nous allons voir sa rencontre avec Rhiannon qui va tout chambouler chez lui.

Le premier point que j’ai vraiment trouvé intéressant est que A n’est ni un garçon, ni une fille, il se considère juste comme un être humain, il n’est aucun des deux mais aussi les deux à la fois. Cela soulève donc beaucoup de sujets assez tabou dans la littérature jeunesse et aussi dans la vie de tous les jours. Notamment la question de l’identité, est-ce que nous devons nous sentir homme ou femme ou alors seulement comme un humain ? L’auteur amène une véritable réflexion sur le sujet qui est au fil du livre est de plus en plus détaillé. A nous donne son point de vue et l’argumente de plus en plus au fil de ses changements de corps. Nous n’avons pas l’impression que le narrateur essaye de nous convaincre que son point de vue sur la question est le bon, mais il essaye juste de nous montrer que l’on peut penser autrement, qu’il n’y a pas qu’une façon de réfléchir.

Un point aussi très important de ce livre est la cause LGBT+, A se retrouve dans le corps de nombreux jeune « de son âge », tous différents les uns des autres. Nous avons autant des hétéros que des homosexuels, lesbiennes et j’en passe! A aucun moment l’auteur ne fait de différence dans son écriture selon la sexualité de ces différentes personnes, au contraire, il les met sur le même pied d’égalité, aucun personnage n’est plus important que les autres, chacun est au même niveau qu’un autre adolescent, ils sont juste différents les un des autres, unique. David Levithan écrit simplement sans jugement et je trouve que, pour de la littérature jeunesse, cela est très important.

Tout au long de ce livre nous allons à la fois apprendre à connaître A mais aussi Rhiannon, qui va essayer tant bien que mal de s’adapter à cette situation qui n’est pas si simple que cela.  On va la voir passer par différents stades, passant du déni, à l’acceptation de la situation. Bien sur cela ne sera pas toujours facile pour elle, bien que l’on comprenne très vite son attachement a A, on comprend aussi qu’elle a beaucoup de mal à l’affirmer selon le corps dans lequel il se réveille. Cela mène à une vraie réflexion, est-ce que le corps est si important que cela dans une relation ?

J’ai à la fois aimé et détesté le personnage de Rhiannon. Je l’ai trouvé trop naïve notamment dans sa relation avec Justin (son petit ami). Elle sait que cette relation n’est pas saine mais elle reste dedans de son plein gré en sachant très bien ses propres sentiments pour A et que Justin est loin d’être attaché à elle. Cela m’a énervé de voir qu’elle restait avec lui sans raison valable. Mais totalement à l’inverse, j’ai beaucoup aimé sa gentillesse, son envie d’aider les autres et sa simplicité. Elle n’est certes pas celle qui a le plus de caractère dans le roman mais la simplicité de son caractère, et à la fois sa détermination, fait d’elle un personnage auquel on s’attache.

Les personnages sont donc attachants et à la fois humains, ils ont leurs défauts et cela rajoute beaucoup à l’histoire. Les personnages secondaires sont aussi très intéressants, il y en a peu qui sont vraiment mis en avant mais grâce à certains d’entre eux, l’histoire prend plus de relief, il ne s’agit pas que de romance mais bien plus que cela.

Ce livre est un véritable coup de cœur, je vous invite à le lire (si ce n’est pas déjà fait) et à le faire découvrir aux personnes autour de vous peut importe leur âge. Je pense que cet ouvrage peut permettre à beaucoup de personnes de remettre en question leur point de vu ou tout simplement d’apprécier une romance complètement hors norme.