Chronique

[Chronique] L’interphone ne fonctionne toujours pas, partie 2 de Pierre-Etienne Bram

l-interphone-ne-fonctionne-toujours-pas---partie-2-943749-264-432

Titre : L’interphone ne fonctionne toujours pas, partie 2

Auteur : Pierre-Etienne Bram

Synopsis : « Hola je m’appelle Celia ». Il y a 300 jours, déjà, c’est avec ces mots que j’étais tombé sous le charme de cette belle Argentine, rencontrée sur Meetic. Sa voix n’avait fait que confirmer mon attirance pour elle. Pourtant, nous ne nous étions toujours pas rencontré. . . J’avais commencé à douter sérieusement de la réalité de son existence vu qu’aucun de nos rdv Irl n’avaient abouti. « Elle est bien réelle et belle comme sur ses photos » m’avait rassuré Caroline, une amie qui, avec son mari, l’avaient rencontrée. Comment expliquer alors son refus perpétuel de concrétiser notre amour ? Tant d’énergie et de temps peut-être perdu, je désespérais de la tenir un jour dans mes bras. Mais en persévérant, on arrive à tout. . .

 

 

Avis :

J’avais, il n’y a pas si longtemps que ça, lu et chroniqué le premier tome de cette duologie que j’avais beaucoup aimé. Et voilà maintenant mon avis sur la deuxième partie.

Nous continuons donc dans l’histoire de l’auteur et de Célia, cette belle argentine mystérieuse et inaccessible. J’avais vraiment hâte de savoir la fin de cette histoire et j’ai été très surprise même si au fil de ma lecture, j’ai commencé à avoir des doutes qui, au fur et à mesure de ma lecture, se sont de plus en plus confirmés.

Alors que dans le premier tome, nous essayons de vraiment croire en Célia et nous sommes persuadés  que les deux tourtereaux vont se rencontrer, dans ce second tome, c’est plutôt l’inverse. De plus en plus, on sait que cela ne se passera pas comme nous le voudrions, nous doutons de son identité et cherchons tant bien que mal à savoir qui elle est vraiment.

J’avais peur de me lasser de toutes leurs « non-rencontres », mais elles étaient toutes très différentes les unes des autres et apportaient à l’enquête que nous menions sur Célia, de nouvelles informations. Alors que toute leur histoire est longue et très complexe, le dénouement, une fois mis en place, se passe très rapidement et nous captive tellement que je n’ai pas pu m’arrêter de lire jusqu’à la fin.

Comme pour le premier tome, j’ai été captivée par ma lecture, j’ai adoré le style d’écriture de l’auteur et de voir que tout était très honnête et raconté de manière la plus simple possible. Grâce à cela nous pouvons nous sentir proche de l’histoire, comme si nous y étions.

Je vous conseille ces romans, cette histoire d’amour pas comme les autres qui a su me charmer. Merci encore une fois à l’auteur de m’avoir partager ses romans !

 

Chronique

[Chronique] La clé du bonheur de Séverine Vialon

CVT_La-cle-du-bonheur_8300Titre : La clé du bonheur

Auteur : Séverine Vialon

Synopsis : Le bonheur ? Qui est-il ? Comment le trouver ? Est-on sûr de l’avoir atteint ?
Virginie, jeune bibliothécaire, a pour seule passion de tenir compagnie aux vieilles dames de son village, six compagnonnes qu’elle rejoint tous les soirs.
Pourtant, une rencontre va perturber cet équilibre qu’elle croit être son bonheur.
Pourquoi l’oblige-t-on à remettre toute sa vie en question ?

 

Avis :

Merci à l’auteure de m’avoir fait découvrir son livre.

Dans ce livre nous suivons l’histoire de Virginie, bibliothécaire dans un petit village et qui aime, pendant son temps libre, tenir compagnie aux vieilles dames. Nous suivons aussi l’histoire de Fred, professeur des écoles dans ce même village. Leur histoire va bien sur se croiser. Nous allons découvrir dans quelles circonstances se déroule cette rencontre et ce qu’il va se passer par la suite.

J’avoue avoir eu un peu de mal à accrocher aux personnages, je ne sais pas si c’est à cause de la différence d’âge entre eux et moi, ou le fait que leur caractère est assez complexe et très différent de ce que j’ai pu lire jusqu’à présent. Chacun d’eux a une histoire très forte, surtout Virginie, et tout le livre est basé sur cela. J’ai beaucoup aimé que l’auteure nous fasse découvrir leur histoire au fur et à mesure des pages mais aussi et surtout le fait que l’on s’interroge sur ce que l’on peut comprendre de certaines paroles des personnages tout au long du livre. On peut très vite essayer de deviner ce qu’il s’est passé dans le passé de Virginie mais la confirmation de notre hypothèse ne se ferra que vers la fin !

J’ai trouvé que l’histoire prenait du temps à vraiment décoller. Le premier tiers du livre pour moi a été assez plat, je n’arrivais pas à comprendre où l’auteure voulait arriver. Mais j’ai vraiment beaucoup aimé la tournure que prenait les événements par la suite. Entre recherche du bonheur et acceptation de son passé, l’auteure met très bien en avant la complexité de faire face à ces propres démons.

Même si le livre ne fait que 200 pages, nous ne restons pas sur notre faim, la conclusion, pour moi, est parfaite et permet de donner un bel avenir à ces deux personnages !

Pour résumé mon avis sur ce livre je dirais que dans l’ensemble j’ai beaucoup apprécié les idées de l’auteure mais que n’ayant pas accroché aux personnes, certaines choses ne m’ont pas touchés comme elles auraient pu.